Ras-le-bol total

Publié le par fafa


Ce n'est qu'une idée que je tourne dans tous les sens depuis quelques temps mais je pense arrêter mon blog....
J'en ai marre de tout, je voudrais être un petit insecte qui irait s'isoler à vie quelque part où personne ne le trouverait...
Rien ne va, rien n'a jamais été, rien n'ira jamais. 
Cette vie m'emmerde. Je n'ai pas d'amis, je suis trop timide, personne à qui parler, personne avec qui rire, mise à part vos blogs, mais là aussi je suis seule.
 Et puis je pense aussi arrêter mes études, mais n'ose pas en parler. Et si je les arrête, je fais quoi? 
Et puis j'ai peur aussi.... Le HLA B27, vous connaissez? Se transmet le plus souvent par le père. Plus couramment appelé spondylarthrite ankylosante. J'ai le gène, je ne sais pas si il est développé, mon médecin ne m'a jamais prescrit les examens adéquats... Mais j'ai tous les symptomes..
Si je l'ai, je peux laisser tomber le métier d'infirmière... C'était le rêve de ma vie...
 Merci connard de père. De ta saloperie de prison, tu arrives encore à me faire souffrir. 
J'espère un jour réussir à l'oublier d'ailleurs, LUI...Le 28 aout ca fera 6 ans que je ne le vois pas,et j'ai toujours aussi mal, il m'a détruite... Mais bon, 
C'EST LA VIE, IL FAUT SOURIRE EN TOUTES CIRCONSTANCES! 
Même si c'est mentir, même si ça plait pas, même si ça fait mal
  

Publié dans humeurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Quichottine 15/01/2008 15:36

Ce jour-là, je faisais ta connaissance, je tombais par hasard sur ce texte de toi qui m'a fait surveiller ton retour, en espérant que tu allais mieux, que ce n'était pas trop grave...depuis, tu as fait un long chemin. Je suis heureuse de pouvoir venir de temps à autre te lire, et tu es passée aussi dans ma bibliothèque ce qui me ravit.Alors, en ce lendemain d'un jour très spécial, je viens te remercier, parce que tu fais partie des personnes dont j'aime avoir des nouvelles, de celles auxquelles je tiens. Merci.

jacques 31/08/2007 08:56

HLA B27, mon père n'a pas oublié de me le laisser aussi.....Bon, bien, et alors ????? ça va faire plus de 11 ans que je me trimbale avec la moitié de la colone vertébrale et tout le rachi cérébral soudé, et quoi, je continu à faire ce que j'ai envie.C'est vrai que quelque fois c'est pas "marant, marant" mais l'homosapien est plein de ressources.==> Pour les examen, tu prends rendez-vous dans un service de rhumato dans un CHU quelconque, ils te feront les examens complets et t'expliqueront tout ce quil faudra faire (ce n'est pas la fin du monde)passe sur mon blog, tu vera que ça m'empèche pas de "galoper dans les montagnes"

Quichottine 26/08/2007 18:20

Je viens de rire, là haut, sur le dernier article...Et puis, comme d'habitude quand ça me plaît, je suis allée voir ailleurs... et je trouve un gros coup de cafard... Virtuel ? je ne sais pas, sans doute pas. Il y a trop de mots qui griffent, trop de chagrin rentré qui s'échappe par tous les accrocs que l'on t'a faits à l'âme.Alors, si ce chagrin était réel, si un moment tu as pensé à tout arrêter, ne le fais pas.La vie, ça n'est pas que ça... Les épines, il y en a, on se blesse et l'on saigne, très fort, souvent, mais parfois, quelques pétales bien douces te font oublier ces épines. C'est comme ça.Et puis, ta vie, c'est à toi de la prendre en main, de trouver comment détourner, contourner les problèmes.Infirmière, non ? Tu trouveras autre chose, tu seras écrivain, tu fera vivre à tes personnages les rêves que tu n'as pas vécus.Et puis... Qui sait ? Tu auras sans doute d'autres rêves, la vie nous en dépose tous les jours à notre porte, il suffit de savoir les trouver.Je ne te connais pas, c'est la première fois que je passe, je suivais un lien de plus, un chemin depuis un autre blog... De blog en blog, le hasard m'a conduite chez toi. Je reviendrai... Je crois que je retrouverai le chemin.@ bientôt.

Clem 23/08/2007 10:46

Les coups de blues, ah lala. Il faut bien y passer pour ensuite apprécier les petites choses simples qui font la vie.  Bon courage à toi en tout cas, keep smiling comme tu dis, y faut bien ;)

Natacha 21/08/2007 12:49

Courage Fanny....je sais que je n'ai jamais eu à vivre ce genre de chose comme surment pas mal de personne sur ton blog, mais à l'inverse d'autre ont vécu bien pire....le métier d'infirmière t'en montrera un bref aperçus au cours de ta vie, là n'est pas le plus important...Je t'ai vue plusieurs fois craquer, je me souviens qu'au cours de nos années scolaire, tu as été prises de panique, tu avais très peur, pour des raisons qui te sont personnelle et que par conséquent je ne révèlerais pas, ce n'était sans doute qu'une petite chose que tu as du vivre au cours de ta vie, mais tu l'as surmontée, tu as terminé tes études dans une école artitisque qui ne prépare pas du tout aux études supérieur, encore moins à celle d'infirmière!Tu es allée suivre les cours jusqu'au bout de l'année, tu as vu des choses pas triste à voir, et a du subir les mauvaises humeur de certaines personnes lors de tes stages, mais tu as pris sur toi et tu as continué! Tu as énormément de courage, et tu es très intelligente, exploite donc ces deux qualités et n'abandonne pas! Il est difficile de donner des conseils lorsqu'on ne connaît pas l'étendue des problèmes (et je ne tiens pas à les connaître c'est ta vie privée je la respecte), mais j'ai dis ce que je pensais être le mieux....j'espère que ça t'aidera au moins un tout petit peu... J't'embrasse très fort! Nat